12 avril 2006

« Maroc Connect » troisième opérateur Télécom au Maroc

« Maroc Connect » troisième opérateur Télécom au Maroc

sengagement_positif

"Maroc Connect" sera opérationnel en Juillet 2006

Le Maroc finalise son processus de libéralisation du secteur Télécom. En septembre dernier, l’Etat représenté par l’Agence Nationale de la Réglementation des télécommunications (ANRT) attribue à « Maroc Connect » une licence de téléphonie fixe, appelée nouvelle génération. L’entrepris devient le troisième opérateur Télécom après « Maroc Télécom » et « Méditel ». Lors des assises d’Internet organisées dernièrement à Rabat, « Maroc Connect » a crée la surprise en lançant l’abonnement à l’Internet (ADSL) le moins cher au Maroc : 100dhs TTC seulement !

Interview exclusive avec le Directeur de la communication de « Maroc Connect », Abdelkhalek Zine

Suite à un appel d’offre international lancé par le gouvernement marocain, « Maroc Connect » a décroché la deuxième licence du téléphonie fixe après « Méditel ». Quels sont les atouts qui ont permis à Maroc Connect de décrocher cette deuxième licence nouvelle génération ?

Il existe plusieurs facteurs qui ont fait gagner Maroc Connect. Le premier facteur est l’originalité du montage du dossier. Nous avons un partenariat novateur avec l’Office Nationale d’Electricité (ONE) qui propose un réseau de fibre optique équivalent à celui utilisé par Maroc Télécom. Il traduit une nouvelle approche du partenariat publique privée. Dans le cadre de ce partenariat, nous allons introduire de nouvelles technologies (le WIMAX et le CDMA) qui n’existent qu’en Amérique du Nord et en Asie, et qui sont caractérisées par une grande souplesse et des prix extrêmement compétitifs.

Le deuxième atout est l’entrée dans le capital de Maroc Connect du groupe Omnium Nord Africa (ONA) qui grâce à ses assises financières va permettre à notre projet de se déployer dans le meilleur délai et dans les meilleures conditions. Je rappelle que, pour la première année Maroc Connect va investir un Milliard de Dhs.

En octobre dernier, Maroc Connect a signé le cahier des charges avec l’Agence Nationale des Réglementations des Télécommunications (ANRT). Quelles sont les grandes lignes de ce cahier des charges ?

Globalement dans ce cahier des charges, l’Etat assigne à Maroc Connect un certain nombre d’obligations. Parmi lesquelles un déploiement dans le temps, maximum neuf mois après la publication du décret du cahier des charges dans le bulletin officiel. Le cahier des charges assigne à « Maroc Connect » une couverture progressive du territoire national ainsi que d’autres obligations liées à la contribution de Maroc Connect au service universel.

Comment « Maroc Connect » se positionne t-il dans un marché où existe déjà deux concurrents ?

Effectivement, nous évoluons dans un marché où il y a deux grands opérateurs Télécom issus de deux filières de grands opérateurs internationaux en l’occurrence Vivendi Universel pour Maroc Télécom et Téléphonica pour Méditel. Donc pour exister dans ce marché, nous devons nous distinguer. Pour cela, nous sommes venus avec le principe de la rupture. Une rupture technologique permettant un ensemble de services novateurs, une rupture industrielle à travers le partenariat avec l’ONE qui est connecté, lui aussi, avec d’autres fibres optiques en Europe et une rupture économique car nous allons venir avec des prix compétitifs qui concordent avec le pouvoir d’achat des Marocains.

Le marché de Télécom au Maroc est un marché particulier. Quelles sont ses caractéristques et ses contraintes ?

Marocain est très sensible au principe de la maîtrise budgétaire. En matière de l’abonnement à la téléphonie mobile, le marché est très minoritaire. Mais, les gens préfèrent tous ce qui est pré payé parce qu’il est souple et qui ne nécessite pas une facture ou une carte bancaire. Ainsi, la majorité des gens veulent payer à l’avance et consommer par la suite. Une autre caractéristique du marché mais, cette fois ci positive. Les Marocains communiquent beaucoup. La culture du « parler » est très développée au Maroc contrairement au Japon ou les gens écrivent et échanges des textes. Donc, il y a une sociologie spécifique au marché marocain qui a permis d’avoir 1,2 million d’utilisateurs de GSM plaçant le Maroc troisième en Afrique juste après l’Afrique du Sud et l’Egypte.

A court terme quel est le plan d’action de Maroc Connect avant le déploiement du nouvel opérateur Télécom ?

Premièrement, il faut qu’on s’occupe de nos abonnés actuels, qui nous ont accompagné depuis cinq ans, qui ont cru à la concurrence au Maroc et qui nous ont soutenu dans les moments difficiles qu’a traversés l’entreprise. Deuxièmement, il faut déployer le nouvel opérateur Télécom pour être opérationnel en juillet 2006.

Finalement, quel rôle doit jouer « Maroc connect » dans le nouveau paysage des télécommunications au Maroc ?

Maroc connect se positionne comme un leader de l’innovation dans le secteur Télécom. Nous tablons sur la rupture technologique, économique et industrielle. Ce ci permettra de la concurrence et des réactions des autres concurrents, au profit du consommateur marocain qui lui devra, en principe, sortir gagnant de ce processus de la libéralisation définitive du secteur Télécom. Que le meilleur gagne !

Maroc connect en quelques mots

Crée en 1999, Maroc Connect est une entreprise de services télécoms dont les offres s'adressent aussi bien au marché des particuliers que celui des PME et grandes entreprises. Maroc Connect est devenu, en septembre 2005, le troisième opérateur Télécom au Maroc àprès Maroc Télécom et Méditel. C’est le premier fournisseur d'accès Internet privé. Son plan Business prévoit que l’ONA soit son prochani actionnaire de refference. Aujpourd’hui, « Maroc Conncet » emploi une équipe 100% marocaine

Posté par salah_taoufik à 19:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur « Maroc Connect » troisième opérateur Télécom au Maroc

Nouveau commentaire